#NuitsDeboutBXL #NuitDebout #76Mars (15/05) #GlobalDebout - Compte Rendu

Aller en bas

#NuitsDeboutBXL #NuitDebout #76Mars (15/05) #GlobalDebout - Compte Rendu

Message par Alexis Ids le Jeu 19 Mai - 16:25



Une AG bien particulière, ce dimanche ! En effet, la date de ce Global Debout n'est pas choisie au hasard: c'est l’anniversaire du 15M, le mouvement des Indignés espagnols.
Avant que les différents groupes de discutions ne se forment comme prévu, une intervenante énonce quelques points qui lui tiennent à cœur, à savoir: l'échelle des revendication -pourquoi pas élever nos revendications à l'échelle Internationale?-, la question de violence et de non violence quant aux forces de l'ordre et l’essoufflement de notre Nuit Debout.
Pour ce qui est de l’essoufflement, on peut clairement considérer ce 15 mai comme une relance du mouvement. Bien que nous ne soyons pas aussi nombreux qu'à Paris, nous n'avons rien à craindre quand on voit, en cette Nuit du 15 mai, le nombre de nouveaux visages qui se sont joint au mouvement !
À la question des violences policières, qui concerne plus nos voisins Français, un intervenant dira qu'il vaut mieux rester pacifiste et ne pas répondre aux provocations des forces de l'ordre. Il ajoutera aussi que tous les policiers ne sont pas des odieux CRS et que le gouvernement choisit volontairement ce genre de policiers barbares sans morale pour "calmer les foules".
Au niveau de l'échelle de nos revendications, beaucoup pensent qu'il est plus important de d’abord changer les choses au niveau local avant de s'attaquer à l’international. Après tout, si chaque Nuit Debout de par le monde parvient à faire évoluer sa situation nationale, n'est-ce pas déjà une forme de changement international?
C'est à 16h que l'Assemblée Générale commence, avec l'intervention de Kiara du mouvement 15M, né de l'austérité en Espagne. Elle a cité toutes les actions que le groupe a fait depuis 5 ans notamment les rassemblement de citoyens sur la place à Madrid, qui ont inspiré le déroulement même de nos Nuits Debout.
Un intervenant explique ensuite qu'Hart Boven Hard a été créée par une cinquantaine de personne réunies contre la politique anti-sociale du gouvernement flamand, à savoir la coupure au niveau de l'enseignement et des soins de santé. Toute Autre Chose, l'équivalent Wallon, a suivit peu de temps après.
Dans une société où la politique d'austérité ne fait que croître, au point d'être devenue une logique politique, où le vote perd de son poids face à un gouvernement corrompu, où l'index et la TVA ont augmenté, où l'âge de la pension recule sans arrêt, où la concurrence est devenue une logique planétaire, où le salaire moyen ne suffit plus à maintenir un niveau de vie normal et où les travailleurs ne sont vu que comme des marchandises, il est normal, et même rassurant, que nous soyons chaque jours plus nombreux à nous lever, à nous indigner, à faire face.

Le porte parole d'Hart Boven Hard vient ensuite nous donner ses 4 conseils pour une lutte réussie:
  Premièrement, il faut croire au changement. Ce n'est que quand on y croit qu'on y parvient, l'histoire l'a assez prouvé.
  Deuxièmement, il faut se rassembler. L'État cherche sans arrêt à privatiser l'espace public, réapproprions-le nous !
   Troisièmement, se révolter est avant tout une démarche personnelle. C'est bien de voter tous les 4-5 ans, mais le fait d'être ici ce soir est bien plus symbolique, c'est la preuve d'un changement de mentalité, d'une révolte intérieure. Prenez le temps de réfléchir, un peu tous les jours, à ce que vous pouvez personnellement améliorer dans votre vie.
   Et finalement, il faut formuler clairement nos revendications et ensuite réfléchir à des alternatives, Hart Boven Hard a mis un an avant de passer à l'action, ça peut paraître long mais c'était nécessaire pour qu'ils se définissent correctement. Il exprimera aussi la volonté d'Hart Boven Hard de se joindre aux Nuits Debout.
On en arrive donc au sujet de la soirée: le TTIP et le CETA. Un intervenant nous réexplique les grandes lignes de ces deux traités. Il fait ensuite remarquer que les négociations patinent, au niveau du TTIP. Les citoyens se sont levés un peu partout et se sont finalement fait entendre ! Mais le CETA, traité avec le Canada qui regroupe tous les pires points de l'autre accord (TTIP), est en passe d'être signé. Rappelons cependant, comme cité à une Nuit Debout précédente, que le parlement Wallon s'y est majoritairement opposé. Une manifestation d'ampleur contre le CETA aura d'ailleurs lieu le 20 septembre prochain, venez nombreux, le seul non vote d'un des États signataires suffirait à tout bloquer, et nous ne sommes pas les seul(e)s à vouloir l'empêcher.
Quelques lien pour vous tenir au courant: www.stopceta.bewww.participer.ttip.be -www.ttiperware.be.
Une pause s'en suit, avec des clown et un concert d’une chorale accompagnée par notre orchestre Debout.

Après quoi, comme prévu, on prend contact avec nos correspondant d'autres Nuits Debout. On joint Paris, Madrid, qui prévoit d'aller camper devant le ministère de l'économie, Berlin, Sofia (en Bulgarie), dont on retiendra la phrase choc: "Le gouvernement a des millions, mais nous sommes des millions !"; mais aussi Namur, et Louvain, où on apprend que c'est suite à une forte répression de la part de la police lors d'une manifestation contre De Weever à Anvers que, depuis un an déja, un petit groupe se réunissait devant la maison communale: les Nuits Debout ont ravivé leur indignation et fait croître leur nombre.
S'en suit alors une prise de parole libre. Des Slovaques nous expliquent leur situation de sans abris depuis 2005 et nous invitent à rejoindre la manifestation de ce vendredi 20 mai. Un Nuitard soulève une question plus logistique, on peut déjà aider tous ces sans abri rien qu'en leur donnant des vêtements, des matelas. On annonce aussi la manif contre le Round Up, pesticide utilisé par Monsanto, demain à 8h45, au 36 rue Froissart, là où un petit comité de chercheurs s’apprêtent a décider, au nom de toute l’Europe, si ils renouvellent la licence de ce produit nocif.
Les groupes de travail, réunis au début de l'AG, ont ensuite pris la parole. Le rapport détaillé de ce qu’ils ont dit paraîtra dans la soirée. Nous invitons aussi les personnes du groupe de discussion comm de ce dimanche à rejoindre les cellules communication et artistique par rapport à leur idée de flyers.
La prochaine Nuit Debout aura lieu le 22 mai, voici les thèmes qui seront probablement abordés à l'avenir:
1) les réfugiés, immigrés, sans-abris et sans-papiers
2) la place des partis politiques dans la démocratie
3) (re)définition de la loi
4) l'exclusion
5) commission - passage à l'action
6) agro-écologie
7) économie durable
8 ) être plus présent sur les médias traditionnels(TV, radio)
9) le vote, par internet?
10) les guerres que l'Europe mène en ce moment (Libye, etc)
11) l'Islamisme radical.
Des millions de gens, à travers le monde, se sont levés ce 15 mai. Et toi, t'attends quoi?
La nuit est à nous !
avatar
Alexis Ids

Messages : 23
Date d'inscription : 07/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum